Pierres de légende, sources, fontaines et chapelles en Bourgogne





Dans l'Yonne

 

Arrondissement d'AUXERRE



 

AILLANT-SUR-THOLON
Les hauts lieux vibratoires Situés au lieu-dit "les Grands-Ourdons", proches de la chapelle de l’Ermitage de Sainte-Anne, les menhirs de Pierrefitte.

 

Paul Sébillot, nous rapporte dans son ouvrage sur le folklore de la France que chaque matin, avant le lever du soleil, on trouve au pied du premier un pain et une bouteille de vin, et que cette pierre tourne trois fois sur elle-même pendant la période de Noël, quand à la seconde, en forme de siège, elle guérirait du mal de dos.

 

 

ANDRYES
Un pèlerinage se déroulait auprès de la chapelle Saint-Fiacre au hameau de Villeprenoy, Saint-Fiacre passant pour guérir les fistules et les hémorroïdes (le mal de Saint-Fiacre).

 

 

AUXERRE
Derrière la coulée verte, proche de l’avenue Pierre de Courtenay, la fontaine Saint-Amâtre est située allée de la fontaine du même nom, donnant dans la rue du Clos de Moulin.

 

 

BLEIGNY-LE-CARREAU
Un ancien dolmen (?), situé au lieu-dit "le Thureau-de-St Denis".

 

 

BRANCHES
Située sur la limite de quatre communes en face de l’accès à l’aérodrôme de Branches, une pierre pratiquement enterrée est connue sous le nom de Pierre-de-Saint-Martin et signalée comme un vestige celtique (peut-être un ancien dolmen... ?).

 

 

Les hauts lieux vibratoires

CHASSY
La fontaine St Loup, réputée miraculeuse.

 

 

CHITRY
La pierre connue sous le nom curieux de Branle des Fées, se rattachant sans doute à des souvenirs préhistoriques.

 

 

DRUYES-LES-BELLES FONTAINES
La tradition a enregistré le passage de Saint-Martin à Druyes, et on y montrait il y a encore quelques années une Roche de Saint-Martin, ces monuments du passé, si précieux pour l'histoire trouvant rarement grâce devant les moindres besoins du travail moderne, exploitée à la création de la voie de fer, la roche de Saint-Martin ayant maintenant disparu, au grand regret des habitants du pays.

 

D'une certaine hauteur, cette roche surplombait en forme de voûte et avait un renom dans la contrée, à sa surface étaient creusées plusieurs cavités contenant habituellement de l'eau même en été, le saint, disait-on, y avait puisé pour son usage lorsqu'il s'arrêta en ce lieu.
Assez profondes, trois des cavités du sommet, avaient la forme des pas d'un cheval et étaient désignées sous le nom de Pas de Saint-Martin, la quatrième ayant  été récemment dénaturée...

 

Qui ne reconnaîtrait dans ces creux à ablutions des pierres consacrées une affectation druidique de cette roche à bassins (?), si bien caractérisée, comme au Mont Beuvray, à Montigny ou d’autres roches de Saint-Martin populaires encore dans nos campagnes, où les habitants vont demander la guérison de certaines maladies (?), la tradition locale mentionnant également un autre Pas de saint Martin dans le bassin même des sources.

 

 

LA-CHAPELLE-VAUPELTEIGNE
Un puits gallo-romain situé au lieu-dit "les Roches".

 

 

LIGNY-LE-CHÂTEL
La fontaine des Fées, située près des moulins de Ligny.

 

 

MÉZILLES
La fontaine dite Saint-Marien, située proche de la croix Saint-Marien (au fond du cimetière).

 

 

MONÉTEAU
La Pierre-qui-Danse, située dans le bois de Montaigu.

 

 

MOUTIERS-EN-PUISAYE
La fontaine Saint-Georges est située à côté de l'église, on trouve aussi des pierres intéressantes proches de la croix Saint-Pierre.

 

 

PONTIGNY
Les hauts lieux vibratoires Les hauts lieux vibratoires
Au centre de la nef de la 2ème fille des quatres filles de Citeaux, on peut trouver une pierre dite "de fécondité" qui est indiquée au sol.



 

ROGNY-LES-SEPT-ÉCLUSES
La fontaine Saint-Fort, ou les mères amenaient leurs enfants chétifs et leur faisait boire l’eau miraculeuse pour qu’ils deviennent forts.

 

 

Les hauts lieux vibratoires

RONCHÈRES
La fontaine Saint-Fiacre était fréquentée pour la guérison des fistules, des furoncles, des
convulsions ainsi que pour la consolation des chagrins et toutes douleurs, un pèlerinage a toujours lieu le 4 Septembre.

 

 

SOMMECAISE
Situé dans les bois de Bontin, on trouve le menhir dit la Pierre Fritte utilisé comme oracle par les filles recherchant un mari, on raconte dans le pays plusieurs légendes sur cette pierre qui circulent surtout parmi les gardes forestiers.

 

 

SOUGÈRES-EN-PUISAYE
Le calvaire des Roches.

 

 

TREIGNY
Le premier des monuments, la Pierre à l'Enfant, s'élève près du moulin de la Roche, la Pierre à Midi, elle, est une roche branlante qui sans doute passait pour tourner sur elle-même à midi.

 

 

VILLENEUVE-LES-GENÊTS
La source, située près de la chapelle Sainte-Geneviève.

 

 

VILLERS-SAINT-BENOÎT
La source Sainte-Reine, objet d’un pèlerinage, située près de la chapelle du même nom.

 

 

VILLENEUVE-SAINT-SALVES
Les hauts lieux vibratoires Située dans une clairière à la lisière du bois Lélu, tout près d’un grand chêne dît de Colbert et non loin de la croix Saint-Hubert qui signe probablement la présence d'un ou de plusieurs courants telluriques, la chapelle Saint-Cloud est la dernière des quatre chapelles des bois qui existaient encore avant la Révolution sur les communes de Villeneuve-Saint-Salves et Bleigny-le-Carreau.

 

La porte d'entrée surmontée d'un écu orné d'un collier de l'Ordre du Saint-Esprit et abritant une statue en pierre de saint Cloud (classée M.H.), elle a longtemps été le lieu d’un pèlerinage local.

 

On trouve aussi à proximité des vestiges en briques de Villecomtesse, situés dans le bois de la Reine, proche d'une source maintenant captée (un ancien monastère, une ancienne abbaye, ou... ?).


<<<<     >>>>



                                                                                                            Politique de confidentialité        Informations sur les cookies