La trame planétaire

Atelier habitat vivant Auxerre, Géobiologie en Bourgogne

 

Ateliers habitat vivant - Géobiologie de l'habitat en Bourgogne

 




















 

La géographie sacrée








 

                           Rien n’étant séparé, rien n'étant isolé, tout étant interdépendant, interrelié...

 

Des vaisseaux circulent aussi bien dans les profondeurs de la terre qu'à sa surface, ils irriguent également l'atmosphère qui fait partie intégrante de son corps organique...

 

La géographie sacrée, les sites sacrés

On trouve des canaux principaux qui se diffractent en réseaux plus fins et plus denses, puis des grilles plus fines à l'intérieur de grilles larges.

 

À l'image de nos vaisseaux sanguins, ces réseaux sont analogues aux nadis de notre corps constitué de corps subtils eux-mêmes parcourus de méridiens et d'innombrables canaux par lesquels l'énergie subtile circule, et dont les chakras sont les carrefours importants et les centres de distribution par où proviennent ces énergies et qui relient ces différents corps subtils.

 

Nous ne sommes donc pas isolés à la dérive, nous sommes interreliés par de multiples connexions, il en est de même pour le corps de la Terre qui est structuré par ses circuits vitaux et ses carrefours de flux énergétiques où on trouve notamment des vortex.

 

La conjonction de ces énergies cosmotelluriques générant pour résultante le champ magnétique terrestre notamment, notre planète se comporte ainsi comme l’armature négative d’un immense condensateur dont l’autre partie, le cosmos, est de charge positive.

 

L'observation de ces sites mégalithiques, sanctuaires, ouvrages de terre ou lieux de cérémonie,... nous révèle qu'ils ne sont pas situés au hasard, mais notamment sur des lignes géométriques précises.

 

La géographie sacrée, les sites sacrés

 

On notera que la grille planétaire n'est pas seulement perceptible au niveau physique magnétique, mais qu’elle existe aussi sur d'autres plans multidimensionnels.

La somme de travail employée à l'édification de certains passages qui traversent les montagnes et les précipices en conservant la rectitude et un haut degré de précision dénotent une intention et une technologie qui interpelle...

 

Ces lieux étant interconnectés entre eux selon les cultes et les religions pratiqués, lieux celtes, temples romains, églises romanes, abbayes clunisiennes ou cisterciennes,...

 

Ainsi, les abbayes d’un même ordre monastique sont reliées par des flux qui convergent vers la maison mère, on observe aussi que sur certains de ces lieux privilégiés, une constellation de tubes de différentes époques sont imbriqués les uns les autres.

 

Lorsque des milliers d’églises sont activées simultanément lors d’un office religieux par exemple, l’énergie est parcourue par une porteuse reliant tous les tubes qui véhicule les informations de l’égrégore du lieu de culte principal vers tous les autres, en sens inverse, l’énergie d’une multitude de points convergeant vers un seul lieu, (tous les chemins menant à Rome)...

 

Mis en place par magie opérative dans l’Égypte ancienne, ces tubes alors appelés tubes héka (héka signifiant magique), ont été dénommés plus récemment Ley lines ou encore flux sacrés, des expériences de transmission d'informations à distance ayant prouvé la réalité de ces "systèmes"...

Pour aller plus loin, on pourra consulter l’excellent site d’Alain Boudet, dont cette page est largement inspirée

 <<<<      >>>> 


                                                                                                            Politique de confidentialité        Informations sur les cookies