Les effets potentiels sur le bien-être et la santé

Ateliers habitat vivant - L'environnement électromagnétique

 

Ateliers habitat vivant à Auxerre

 





 

 

Quel peut être l'impact de ces rayonnements



Selon la proximité, l’intensité, la fréquence... selon chaque sensibilité... chaque prédisposition... à partir d'un seuil plus ou moins élevé... ces émissions, entrant en interaction avec les tissus biologiques, Les effets des ondes électromagnétiques mobilisent alors l'activité cellulaire contre ce stress subi...

 

Bien qu'ils puissent être d'origines multifactoriels, ce qui ne favorise pas leur reconnaissance, et ce qui a permis jusqu'à présent aux différents intervenants de nier tous autres effets que thermiques, la progression des connaissances scientifiques rendent cependant de plus en plus difficile la défense de cette thèse...

 

Il semble bien que la sensibilité aux ondes électromagnétiques se rapproche fortement de ce qu'on appelle le "capital soleil", soit une sensibilité aux rayonnements UV, qui, lorsqu’un seuil de saturation est atteint, déclenchent des réactions en chaîne avec l’apparition de symptômes mineurs pouvant aller jusqu’à des pathologies plus lourdes.

 

Analogiquement, la problématique de l'impact des ondes agit à l’instar de la goutte d’eau qui fait déborder le vase, et lorsqu’un seuil d’exposition est atteint, des troubles apparaîssent allant jusqu'à des problématiques plus importantes selon chaque cas particulier...

 

 

 

C'est ainsi qu'on observe des effets thermiques...

Une augmentation de la température provoquée par l'agitation moléculaire générée par ces rayonnements.

 

L'échauffement étant un phénomène naturel, la capacité de thermorégulation du
corps compensant naturellement la hausse de température, cependant, lors d'une exposition à des rayonnements trop puissants, cette capacité est insuffisante et des brûlures peuvent apparaîtrent.

 

Et des effets biologiques en interaction avec
d'autres pollutions environnementales

Certaines études mettent en cause les rayonnements électromagnétiques dans l'apparition de troubles du sommeil, d'une fatigue anormale, de nervosité, de vertiges ou de pertes de mémoire, ou encore de difficultés de concentration.

Les effets des ondes électromagnétiques

 

On observe également une ouverture de la barrière hémato-encéphalique, la barrière cellulaire qui entoure le cerveau, qui devient alors poreuse et perméable, la voie devient alors libre et permet le passage de substances toxiques, comme par exemple les métaux lourds, avec toutes les conséquences induites...
Les effets des ondes électromagnétiques sur la cellule et l'ADN

 

D'autres études montrent qu'une exposition à ces champs fait chuter la sécrétion de mélatonine, un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans les défenses immunitaires et régule le rythme biologique, pouvant occasionner une fragilisation de l'ADN...

 

Les différents opérateurs se retranchant derrière les normes (les seuils d'exposition maximale retenus en France comptant parmi les plus élevés à l'échelle internationale), et ne prenant pas en compte l'avancée des connaissances de la médecine environnementale ainsi que les différentes préconisations européennes...

 

En savoir plus sur les normes et les valeurs biocompatibles recommandées...

 

Le syndrome des micro-ondes

 

Ce sont les chercheurs russes, qui dès 1960, ont décrit les premiers les effets spécifiques et le syndrome des micro-ondes, qui ont été confirmés par différents publications qui préciseront le lien entre ce syndrome et l'exposition à des hyperfréquences pulsées.
À leur suite, les études réalisées par des scientifiques indépendants ont démontré non seulement des effets thermiques, mais aussi des effets athermiques, des effets biologiques notamment sur l'ADN, ce qui suscite de vives controverses.

 

L'interaction de ces rayonnements avec notre métabolisme bio-électromagnétique générant notamment des syndromes caractérisés par certains mécanismes et certains effets.

 


Une impossibilité scientifique : démontrer un non-effet...

 

On objecte souvent qu’à contrario, aucune étude n’a prouvé que l’exposition aux champs électromagnétiques ne présente pas de risques, c’est cependant méconnaître le principe selon lequel la science ne peut pas prouver qu’un effet n’existe pas.

 

Les effets des ondes électromagnétiques

Autrement dit, la méthode scientifique permet de quantifier les effets d’une cause mesurable, en revanche, il est scientifiquement impossible de démontrer un "non-effet", puisqu’aucune preuve ou mesure sur laquelle pourrait s’échafauder le raisonnement scientifique n’existe...

 

Ainsi, on ne peut démontrer scientifiquement que les phénomènes surnaturels ou paranormaux (comme par exemple les fantômes) n’ont pas de réalité, ce qui n’empêche
                   pas une grande partie de la communauté scientifique d’être convaincue de leur
                   inexistence...

 

                   Un aperçu des textes officiels

                    <<<<        >>>> 


                                                                                       Politique de confidentialité        Informations sur les cookies