Équilibre et déséquilibre cosmo-tellurique

 

Atelier habitat vivant Auxerre, Géobiologie en Bourgogne

 

  Accueil   / Le blog   / Équilibre et déséquilibre cosmo-tellurique

 

 

L'équilibre de la vie, aussi bien humaine, qu'animale et végétale, repose sur les interférences :
- entre les rayonnements cosmiques (70 à 80 %, de polarité positive / force Yang / magnétique)...
- et des forces telluriques (20 à 30 %, de polarité négative / force Yin / électrique), qui fusent du centre de la terre, et tendent à s'échapper   dans la stratosphère...

La Géobiologie La Géobiologie

 

Tant que nous nous mouvons dans le juste équilibre de ces deux forces antagonistes, mais néanmoins complémentaires, nous sommes à l'abri des maux qui font échec à la vie...

 

Dans cette hypothèse, les forces telluriques provenant des profondeurs sont compensées, les cellules vibrent en harmonie.





Mais lorsque intervient "une rupture de ces forces compensées", les rayonnements telluriques génèrent alors des ondes porteuses", sur lesquelles cheminent "des ondes portées", ce que les Chinois désignent sous le terme évocateur "de veines du dragon" en se gardant bien de construire leurs demeures sur ces ruptures de force...

 

La Géobiologie

 

La matière (0,0001 %) reposant sur un assemblage d'atomes qui sont maintenus dans un état vibratoire, nous sommes en présence de deux polarités énergétiques : celle de la matière, et celle du "vide", qui sont intimement liées.

 

Le "soi-disant vide" (99,9999 %, ce que certains appellent la matière noire), n'en est pas moins rempli d'énergie et d'informations sous forme vibratoire, ce champ d’énergie étant caractérisé par des fréquences :
- plus ces fréquences augmentent, plus son état est de nature subtile (ondulatoire).
- plus elles diminuent, plus son état est de nature condensée (corpuscules).

 

Les interactions entre la matière et le vivant

 

Ce qui était connu de tous temps par les anciennes civilisations et dont nous parle par exemple la physique quantique...

 

Si on considère (que l'on accepte) le caractère vibratoire de la matière, et que le corps physique résulte de la concrétion des corps subtils, il n'y a qu'un pas à faire pour comprendre le processus agissant sur le vivant...

 


Les interactions avec les corps subtils

Au-delà des limites du corps physique (l’énergie densifiée), les corps énergétiques subtils sont en interaction permanente avec l’environnement...

 

Ces différents corps se succédant depuis l’extérieur vers l’intérieur dans une fréquence décroissante et ils "hébergent" chacun un type de vibration (spirituelle, mentale, émotionnelle, énergie vitale,...).


 

Ainsi, dans les processus qui se jouent entre le vivant : l’humain, mais aussi les animaux et les végétaux, les perturbations rencontrées vont affecter les corps subtils, et le corps physique (biologique) va ensuite manifester des déséquilibres sur le plan organique, notamment par l’intermédiaire des glandes endocrines...

 

Ce qui peut par exemple expliquer une partie des sentiments de mal être vécus dans une habitation, sans pouvoir en déterminer les causes, certaines informations et certaines mémoires étant transmises et rendues perceptibles par le biais de ces différents corps...




 

     Politique de confidentialité        Informations sur les cookies