La kabbale

Atelier habitat vivant Auxerre, Géobiologie en Bourgogne

 

Ateliers habitat vivant - Géobiologie de l'habitat en Bourgogne

 



















 

 

L'atalanta fugiens















 

                                                                  L’arbre de vie égyptien

 

Pour faire simple, le terme Kabbale signifie Tradition, c'est une façon de représenter l'Univers sous la forme d'un arbre appelé Arbre de vie ou encore Arbre de Sephirot qui est gardé par des Chérubins...

 

L'Arbre de Vie est en fait une adaptation hébraïque de symboles déjà présents au sein des peuples antiques, nous le retrouvons par exemple en Égypte avec le sycomore sacré et le pilier Djed, qui jouaient un rôle important dans l'ésotérisme égyptien.

 

D'autres arbres existent : l'Asvattha en Inde, l'Arbre Bo ou le ficus religiosa des Bouddhistes, l’Yggdrasil des peuples nordiques, l'Asherah originel des Assyriens ou le Java-Aleim (décliné en hébreu par la suite) de la tradition cabbalistique chaldéenne.

 

Il reste que l'Arbre de Vie cabbalistique procède de la cosmologie juive, et que l'essentiel de sa doctrine est afférente à l'Arbre Séphirotique, le Zohar en proposant une synthèse des plus complètes.

 

Issu de l’Arbre de vie avant de devenir au XVIème siècle un jeu immédiatement interdit par l'Église, le Tarot est une sorte de guide spirituel imagé dans lequel tout chercheur de vérité peut puiser pour trouver le chemin de "la Connaissance".

 

Une analogie est aussi possible avec le précipité en chimie, l'ajout dans une solution chimique d'une substance ou d'un influx électrique provoquant l'apparition d'une matière dense, l'énergie se densifiant pour devenir une matière solide.

 

En résumant, selon la Kabbale, Adam et Ève ont été chassés du Paradis après avoir mangé le fruit défendu, ils ont chuté dans la matière, Lucifer, le Porteur de Lumière ayant subi le même sort.

 

Les textes nous disent aussi que Lucifer a été chassé au moyen d'une épée flamboyante tenue par l'archange Michael, et qu‘iI a emporté dans sa chute une partie de la Lumière divine, soit un tiers du feu d'en haut.

 

La tête dans les étoiles

Écoutons Ève : « Nous mangeons les fruits des arbres du jardin. Mais, pour le fruit de l’arbre qui
est au milieu du jardin, Dieu a dit: “Vous n’en mangerez pas et vous n’y toucherez pas, sinon vous mourrez », ce à quoi le serpent lui répondit : « Pas du tout ! Vous ne mourrez pas ! Mais Dieu sait que le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront et vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal...».

 

Depuis, l'humanité doit relever un double défi, et à cause de cela il existe un trou dans l'Arbre de vie, un chaînon manquant représenté en pointillé appelé Daat'h, qui en Hébreux veut dire Connaissance et qui se traduit également par un autre mot important, la Porte.

 

Tout ce qui est vivant depuis la chute sur Terre devant remonter l'Arbre de vie, monde après
monde jusqu'à Saturne, pour espérer atteindre Kether, afin de retrouver le Paradis perdu.

 

Représentés par des symboles, les mondes de la Kabbale et de l’Alchimie ont été laissés avec leur mode d’emploi par les bâtisseurs, grâce aux messages inscrits dans les livres de pierre et les vitraux des églises et des cathédrales.

 

Pour aller plus loin sur la Kabbale... 

 <<<<      >>>> 


                                                                                                            Politique de confidentialité        Informations sur les cookies